Le projet « Armageddon », porté par l‘Incubateur Lorrain, le CNRS, LORNTECH et le PeeL, est lauréat du French Tech Community Fund.

Dans le cadre d’une volonté partagée, de soutenir et développer des actions visant à favoriser l’entrepreneuriat DeepTech sur le territoire du Sillon Lorrain, l’Incubateur Lorrain, le CNRS, l’association LORNTECH et le PeeL se sont unis, pour construire un projet solide avec des actions concrètes à destination des chercheurs, des doctorants et des laboratoires. Une subvention est ainsi accordée au projet nommé «Armageddon» pour déployer ses actions.

LE FRENCH TECH COMMUNITY FUND

Le French Tech Community Fund est un outil de co-financement conçu par la Mission French Tech et financé par l’Etat, qui permet à des collectifs d’entrepreneurs labellisés French Tech au sein des 13 capitales et de 99 communautés en France et à l’étranger, de déployer des projets à impact au sein de leurs écosystèmes territoriaux. 

Les projets d’envergure soutenus par le French Tech Community Fund, doivent faire avancer les objectifs stratégiques de la French Tech, avoir un impact fort pour l’ensemble de l’écosystème et les entrepreneurs, dans une durée maximale d’un an. 

Les projets récompensés sont à l’image des trois axes prioritaires portés par la Mission French Tech : 

  • «Talents et inclusion» : renforcer et diversifier le vivier d’entrepreneurs et de talents en France 
  • «Responsabilité et Impact» : faire des startups un vecteur de changement positif pour l’économie, la société et l’environnement 
  • «Attractivité et expansion»: inciter les meilleurs talents, investisseurs et fondateurs étrangers à choisir la French Tech. 

Fort du bilan de sa première édition, le nombre de candidatures a été multiplié par deux avec 119 dossiers déposés. Après une analyse attentive des différentes candidatures, la Mission French Tech a décidé de retenir 82 lauréats, dont le projet « Armageddon ». 

LE PROJET « ARMAGEDDON »

Le projet Armageddon a pour ambition de développer la culture entrepreneuriale dans les laboratoires de recherche, et de favoriser le lien entre les personnes issues de la recherche publique et le monde économique. 

À destination des chercheurs, des doctorants et des personnes qui les accompagnent au sein de plusieurs laboratoires test sur le territoire, le projet «Armageddon» tend à expérimenter auprès de ces publics un ensemble d’actions. Celles-ci actions permettront non pas forcément de transformer un chercheur en entrepreneur, mais de lui faire prendre conscience de l’impact positif que peuvent avoir ses recherches et ses idées en terme d’innovation et d’économie. 

La création de startup doit être mieux considérée, comme une voie de valorisation des résultats de la recherche au sein des laboratoires, et de carrière pour les doctorants qui disposent d’une fibre entrepreneuriale. 

Impliqué dans l’axe « Talents et Inclusion » de la French Tech, le plan d’action du projet se décline en trois axes pour l’année à venir : 

  • Sensibilisation : à travers des opérations de communication ciblées auprès des chercheurs, doctorants et laboratoires de recherche et création d’une série de podcast «DeepTech Impact»
  • Animation & Accompagnement : renforcement de la formation relative à l’entrepreneuriat dans le cursus universitaire et création d’un «Club Armageddon»
  • Consolidation : organisation de rencontres entre pairs, mise en place de formations pratiques et de vulgarisation de l’entrepreneuriat

LES STRUCTURES PORTEUSES DU PROJET

Suite à des actions initiées en 2019 sur le territoire du Sillon Lorrain relatives à la dynamique DeepTech (Hackathon «Immersion DeepTech», DeepTech Tour, «Odyssée de l’Innovation») l’Incubateur Lorrain, le CNRS, l’Association LORNTECH et le PeeL se sont à nouveau réunis pour porter ce projet, et renforcer cette action partenariale. 

Le projet Armageddon entend poser des bases solides à l’installation de la culture entrepreneuriale au sein des laboratoires de recherche, avec l’implication d’autres acteurs de la Deeptech sur le territoire : les startups 45-8 Energy, Aprex Solutions, Cyber Detect et Sysark, Blue Omingmak, l’INRIA et le Sillon Lorrain.