Gérer la relation avec mes banques et comprendre les dispositifs bancaires en période de crise

Nous retranscrivons ici le webinaire LORNTECH « COMMENT GÉRER LA RELATION AVEC LES BANQUES ET COMPRENDRE LES DISPOSITIFS BANCAIRES EN PÉRIODE DE CRISE, PGE, REPORT D’ÉCHÉANCE, ETC» avec Jacqueline Schneider, Direction de la Transformation et du Digital – Responsable du Pôle Écosystèmes de l’Innovation BPALC, qui a eu lieu le vendredi 17 avril dernier. 

Priorité majeur d’un pilotage extrêmement fin de la trésorerie comme impératif crucial dans cette période de crise intense.

Plusieurs leviers pour cela : se concentrer sur le cycle d’exploitation

1_CALCULER

  • faire et refaire ses projections de trésorerie
  • apurer son bilan / Créances – Dettes
  • Évaluter son CA

2_PROJETER

  • plans de trésorerie à MLT de 3 à 18 mois
  • Ecart entre trésorerie / dettes et dépenses prévisionnelles : faire financer le différentiel

3_REPOUSSER LES ÉCHÉANCES si anticipation d’un problème de trésorerie à 3-4 mois

4_FAIRE UNE DEMANDE D’ACTIVITÉ PARTIELLE

Les vannes du PGE sont largement ouvertes, rares sont les refus. Il doit y avoir une distribution large de ce PGE selon les recommandations de l’État. On répond réellement à une crise ponctuelle avec des garanties d’État très fortes.

Néanmoins, on insiste sur la mise ne place d’un outils de pilotage très fin, au delà de la distribution du PGE, vous allez rencontrer des problèmes de trésorerie accrus. Cela reste un endettement supplémentaire a la charge de l’entreprise, car a un moment donné il faudra rembourser ce prêt.

Il faut prendre un compte un élément qui est la santé financière et économique de vos clients et de vos fournisseurs. Cette évaluation du risque est une étude à faire pour mesurer les impacts futurs sur votre trésorerie, que vous devez faire avec votre comptable et banquier.

Il convient de :

> Se doter d’un cadre robuste de gestion des risques liés à la chaine d’approvisionnement : À une période comme celle-ci, il est essentiel de bien comprendre les risques financier auxquels sont exposés vos principaux partenaires commerciaux, clients et fournisseurs.

> Assurer la viabilité soutenue de votre propre financement : Profitez de cette occasion pour établir un dialogue avec vos partenaires financiers afin de vous assurer d’avoir toujours accès aux marges de crédit.

👉🏼 Evaluer le CA : OK, mais sur quelle période ? depuis le dernier bilan ? sur le 6 prochains mois?

> On fait une photographie au 16 mars 2020. 

> Si vous avez de l’antériorité, vous constaterez la chute de votre CA par rapport à N-1 

> Sinon vous faites une projection sur le manque à gagner sur les prochains mois par rapport au prévisionnel initial, a minima sur 3 mois. 

👉🏼 Un PGE demandé hier, et qui s’avère insuffisant, peut-il être augmenté plus tard, une fois l’évaluation précise faite ?

Oui, à partir du 1er mai 2020 vous pourrez demander une tranche supplémentaire dans la limite du plafond de 25% du CA et en fonction du critère de masse salariale.

👉🏼 Une prévision de trésorerie à 18 mois est-elle vraiment réaliste. j’ai fait une trésorerie prévisionnelle à fin 2020 et un prévisionnel d’ exploitation à fin 2021. OK, pour le PGE ? 

C’est illusoire de vouloir se projeter à 18 mois. Néanmoins , la mise en place d’un outil de pilotage de la trésorerie tenant compte des dépenses et charges certaines et évaluant l’écart avec les recettes et la trésorerie disponible , permettra de partager avec votre banquier vos hypothèses de calcul et de les réévaluer au fur et à mesure de l’année. 

👉🏼 Le PGE est limité à 25% du CA N-1. C’est adapté aux sociétés avec un CA stable ou une croissance mesurée. Toutefois pour des star-up avec une forte croissance, cette référence N-1 n’est pas nécessairement pertinente. Cette limite peut-elle réévaluée et avec une prise en compte du taux de croissance identifiée en N-1 ?

Pour les entreprises innovantes et startups, la consigne est plutôt claire, car souvent le critère du CA n’est pas pertinent. On conseille d’évaluer le PGE sur la base de la masse salariale qui est généralement le critère le plus favorable

👉🏼 Des fonds propres supérieurs à 1/2 du capital social est-ce une limite ?

La jurisprudence est en train de changer. Il y avait un facteur d’exclusion sur les fonds propres négatifs. Les critères d’exclusion de BPI sont en cours d’assouplissement. Ces dossiers font l’objet d’une analyse au cas par cas à ce jour

Le PGE va augmenter votre endettement global ( court + long terme). L’objectif du PGE est d’apporter du cash supplémentaire. 

En fin d’année  il conviendra d’analyser avec votre banque et votre expert comptable la structure de votre endettement, afin de l’adapter à vos besoins et vos ressources ( Quel financement court terme du cycle d’exploitation ? Quel montant affecter à la Consolidation en transformant le PGE en prêt à moyen terme) 

L’arbitrage se fera en évaluant votre capacité de remboursement, votre capacité d’endettement, et la qualité du poste client . Mais également le coût que représenteront les différentes solutions. 

👉🏼 Le crédit moyen terme de consolidation, comment il sera garanti ?

Il sera garantit par la BPI dans des conditions qui seront définies ultérieurement mais la continuité de la garantie sera assurée

Il y a un délai de carence de 2 mois dans la mise en place de la garantie BPI dans le cadre du PGE

👉🏼 Je n’ai pas compris la logique. PGE d’abord. Puis autre chose après garanti par la BPI. La garantie de l’état est elle limIté dans le temps ?

Le PGE en lui même est un dispositif limité dans le temps, à l’issue au 31/12/20, il sera remboursé ou transformé.

La garantie de BPI à 90% sur le PGE sera valable sur toute l’année puis sera reconduite dans le cadre de la transformation du PGE en prêt amortissable selon des modalités à définir ( quotité de la garantie, conditions financières, montants sur étude du dossier et accords Bpi et Banque ). 

Les produits complémentaires de BPI ont toujours existé et peuvent être sollicités en complément du PGE ; 

👉🏼 Transformer le PGE semble être presqu’un obligation ?

Non, si vous aurez la possibilité de le rembourser totalement, ou partiellement 

👉🏼 Un dirigeant de TPE peut il se retrouver sans garantie pour son prêt lors de la consolidation et donc obligé de donner une garantie personnelle ?

Le prêt à l’issue du PGE sera également garanti par BPI ; Les garanties seront à étudier au moment de la transformation en complément éventuel de la garantie BPI