Piggou devient Yeeld

Piggou (startup FinTech), l’appli qui rendait l’épargne simple et indolore (en arrondissant les achats par carte bancaire à l’euro supérieur), change de direction, de nom – YEELD – et fait évoluer (grandement) son offre.
 
C’est en septembre dernier que Nagib Beydoun (entrepreneur et business angel) a pris la direction de l’entreprise. Avec David Dzialowski (CEO de Pyco Group), ils ont racheté les parts de Ludovic Scottez qui avait alors fondé et dirigé Piggou depuis 2015. La startup est toujours incubée à La PAPiniere à Nancy par Pole Capital , qui détient elle, 30% du capital.
 
Nous avons eu l’occasion de découvrir en avant première les évolutions de Piggou vers Yeeld il y a quelques jours. Si nous (je) ne devions choisir qu’un mot : QUAND ? Quand, parce que une fois que l’on comprend l’intégralité du service, on le veut. Maintenant. Ce n’est pas une question de patiente, mais de besoin. Yeeld répond à un vrai besoin en terme d’épargne et de finances personnelles.
Yeeld garde le concept de Piggou : pourvoir faire des plans sur la comète accessibles, autrement dit des projets (avec l’application). Au lieu d’arrondir seulement à l’euro supérieur qui en moyenne ne permettait d’épargner qu’une trentaine d’euros par mois, Yeeld va plus loin grâce à une « épargne optimal ». Un algorithme analysera les données bancaires afin de proposer (l’utilisateur reste maître de son choix d’épargne) un montant à épargner chaque semaine. « Jusqu’ici la solution d’arrondi ne convenait pas aux clients ayant une plus grande capacité d’épargne et à leurs projets » Nagib Beydoun.
LES NOUVEAUTÉS :
  • VIREMENT de son compte Yeeld vers autre compte bancaire : GRATUIT ( Piggou prenait une commission de 3,9%)
  • Carte bancaire Yeeld, Mastercard virtuelle gratuite pour payer en ligne
  • Carte bancaire Yeeld, Mastercard physique payante pour retrait en DAB ou règlement en magasin
  • Les cartes ont un « plafond dynamique » « Elles permettront de dépenser sans impacter les projets. L’argent alloué aux projets sera cantonné dans un compte séparé et le plafond ne permet de dépenser que ce qui est disponible. Nous accompagneront les utilisateurs dans la constitution de leur épargne et dans la réalisation de leurs projets. » Nagib Beydoun.
  • OFFRE CASHBACK : 0,1% sur toutes les dépenses avec les cartes Yeeld et jusque 10% sur les dépenses chez les partenaires de Yeeld ( il me semble très important de mentionner les Galeries Lafayette, Amazon, Voyage-SNCF, Fnac, EasyJet … etc bref du lourd)
PS : les cartes sont en pré commande et seront alors gratuites pendant un an.
 
« Complémentaire des banques et des néo-banques », Yeeld sera mise en ligne à la fin du premier trimestre 2018. De belles perspectives ont été annoncées par le nouveau CEO : plusieurs dizaine de milliers d’utilisateurs sur la première année, une équipe d’une vingtaine de personnes à la fin de l’année prochaine, et un financement (à venir) d’un montant tout à fait intéressant pour développer la société.